Le voile entre nécessité et intensité !

italiatelegraph

 

 

 

 

Dr Mohamed BEN YAICH

 

D’abord ,nous pourrions affirmer ,depuis les données scientifiques et psychiques ,qu’il n’ y a pas partout dans le monde un homme cent pour cent , ou une femme de même pourcentage .donc c’est une égalité physiologique ,plutôt biologique digne d’être à l’égard lors toute comparaison préalable entre les deux sexes, surtout d’après leur structure physique et psychique.

Certaines études biologiques indiquent que les hommes autant que les femmes comportent un mélange harmonique qui se varie selon le sexe considéré apparemment. or, les hommes ont une intensité de présence hormonale masculine plus que féminine . en revanche , les femmes ont l’inverse .cependant les deux genres hormonales, soient masculins ou féminins, existent chez les deux .Cela signifie par épreuves concrètes et scientifiques que les hommes et les femmes appartiennent à la même génération unique ,qui est décrite dans le livre sacré Alcoran. C’était au début et chronologiquement :Adam puis Ève, et que celle-ci était bien crée et retirée depuis son origine comme une partie contre un total.

Si on recolle cette partie là à sa source on obtiendra sans doute l’aspect ou la forme complète et originale de l’être humain .il n’y avait donc que l’égalité et la simultanéité entre homme et femme, depuis l’antiquité jusqu’au moment, dont on vient de s’en souvenir, notre relation et attraction n’est en réalité qu’un souvenir existentiel au large sens et expansion. La relation entre homme et femme est bien déterminée çà fait longtemps dans l’éternité ,seulement il faut enlever le voile de l’ignorance afin de mettre les choses à leur place comme elles était construite naturellement et normalement.
Certains soufis et philosophes nous donnes quelques interprétations et exégèses au sujet dont nous venons d’aborder avec toute objectivité et sans aucune hésitation ou horreur envers la réalité .il n’y a que la vérité qui compte, rien de plus.

Ces savants là se réfèrent principalement sur des textes coraniques qui parlent en direct ,et sans insinuation, du sujet homme et femme depuis leur union biologique ,passant par une brève séparation, et enfin leur rattachement avec un accrochage instinctif épanouissant .Cet accrochage-ci était incarné sous le rite du mariage pour but de régénérer leur existence et assurer leur subsistance jusqu’à l’infini . Cela passerait en série harmonieuse ;ce qui produit une société humaine très évoluée. C’est un couple et espèce génial et géant qui vient de s’installer sur terre ,que jamais connu de mieux, avec toute fierté et excellence.

Le texte Coranique nous indique cette vérité depuis le verset suivant :
” يَا أَيُّهَا النَّاسُ اتَّقُوا رَبَّكُمُ الَّذِي خَلَقَكُمْ مِنْ نَفْسٍ وَاحِدَةٍ وَخَلَقَ مِنْهَا زَوْجَهَا وَبَثَّ مِنْهُمَا رِجَالًا كَثِيرًا وَنِسَاءً وَاتَّقُوا اللَّهَ الَّذِي تَسَاءَلُونَ بِهِ وَالْأَرْحَامَ إِنَّ اللَّهَ كَانَ عَلَيْكُمْ رَقِيبًا”
«ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci sont épouse , et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement. »
A vrais dire ,depuis ce verset même que débuterait l’histoire du voile et la bonne interprétation compatible.

Par la démonstration physique et remarquable on constate qu’une masse grosse d’aimant attire naturellement la petite par la force de l’impact ,elle pourrait même la briser en débris .par contre chez les êtres humains il existe cette notion d’attraction mais en allant à l’inverse .celle qu’on croirait partie faible attire la forte et la remet au joug d’une façon ou autre .C’est le cas de la femme à l’égard de l’homme.

Le chikh Ibn Arabi الشيخ محيي الدين بن عربي” ” va nous expliquer que la question ici provient de l’inclusion ,qui vient de se dérouler en ce cas ,suivant la nature originale sur laquelle était construite et crée ce couple .elle est d’un coté semblable , de l’autre elle diffère cette égalité par des fonctions et apparences visibles.

Lorsqu’un homme fixe sa vue sur une femme il aura sans précédent et interprétation une inclination envers elle, c’est le tout qui remarque la partie « “Un est tout, tout n’est qu’un” .plus qu’on s’approche en s’accroche. Plus qu’on s’isole avec cette compagnie on risque de s’exposer au péché et être classé parmi les bannis.

Entre cette nécessité et intensité il s’insère la question du voile en ample sens.la question n’est pas un simple châle porté sur la tête ou un tissu sombre enveloppant le corps du haut en bas.il est plus que çà et clair que çà.
Nous avons à l’électricité un tel exemple. Deux files qui s’installent en voisinage, l’un positif, l’autre négatif . Pour éviter un inter-choc, il est nécessaire de couvrir chaque files par un isolant qui l’empêcherait d’y parvenir. On ne peut dévoiler totalement les deux partenaires, qui marchent en parallèle, qu’au point interrupteur, afin d’obtenir un éclairage bien assuré, bien géré, bien maîtrisé.

La présence d’une femme à coté d’un homme est très nécessaire, cependant il y a un risque là-dedans. Afin de l’éviter on fait recours à un isolement partiel qui empêche ,plus ou moins les deux êtres, de s’exposer au choc indésirable ci-indiqué.
Le voile en principe Islamique et doctrinal est vraiment imposable, mais avec ses conditions raisonnables.

Ce pendant, il ne porte pas le titre d’un grand pêché incorrigible.de plus, il n’est pas classé parmi les grands piliers de l’Islam. Donc on ne doit pas juger la foi et la sérénité, chasteté, des femmes et hommes depuis leurs habits , châle ou foulard. On peut les conseiller quand-même de suivre les ordres par exhortation et bonne action ,au lieu d’exercer contre elles la violence et menace, plutôt exécration. Le voile en Islam est imposé pour instaurer l’amour non pour la haine et discordance.il faudrait traiter le sujet avec une sublimation et raffinement approprié ,car les douces femmes qu’y sont visées et intéressées…A SUIVRE

italiatelegraph


Potrebbe piacerti anche
Commenti
Le opinioni espresse nei commenti sono degli autori e non del italiatelegraph.
Commenti
Loading...