OMEGA Center publie un ouvrage sur les 25 ans de règne de Mohammed VI

italiatelegraph

 

 

 

 

 

OMEGA Center for Economy & Geopolitics Researchs vient de publier un livre académique sur le 25ème anniversaire de l’intronisation du Roi Mohammed VI, intitulé :

«Mohammed VI, un quart de siècle de développement»

À cette occasion, nous avons le plaisir de vous transmettre la version électronique du livre, en attendant de vous faire parvenir la version papier à partir du 15 juillet 2024.

Cet ouvrage est le fruit d’un effort collégial de certains membre de OMEGA Center for Economy & Geopolitics Researchs :

– Samir Chaouki, président fondateur du Centre
– Zouhair Lakhyar, senior researcher, docteur en économie et professeur universitaire
– Ahmed Hafnaoui, senior researcher, docteur en économie et professeur universitaire
– Yassine Hasnaoui, secrétaire général du Centre, doctorant
– Abdelmounim Amachraa, senior researcher, expert international en développement durable, doctorant
– Doha Amine, researcher, doctorante

Cet ouvrage ne prétend pas l’exhaustivité puisqu’il n’a pas traité l’aspect politique et quelques volets sociaux. En revanche, il a mis le focus sur sur certains volets sociaux, économiques, géopolitiques et de développement durable. Voici les quatre parties telle que traitées :

Partie I : État social, une révolution

A – Code de la famille (réalisations et défis)
B – Prévoyance sociale (du ramed à l’amo)
C – L’initiative nationale de développement humain (Un modèle social au sud du globe)
D – Instance de l’équité et de la Réconciliation (Une histoire marocaine)

Partie II : économie, une diversification exemplaire

A – Infrastructures (Analyse de l’impact des investissements en infrastructure)
B – Accords de libre échange (Impact des relations économiques sur la croissance)
C – Industrie (Plan d’accélération industrielle et nouveaux métiers mondiaux)
D – Agriculture (Du Plan Maroc vert à Génération Green)
E – Marchés des capitauX (Bourse, Casa Finance City…)

Partie III : Développement durable, la démarche royale

A – La triple bottom line du développement durable (Exigence de durabilité et dimension sociale)
B – Les objectifs du développement durable pour transformer notre monde (Réponses à la pauvreté,
B – aux inégalités et au changement climatique)
C – Accélérer les transitions positives et durables (Un projet royal de transformation)
D – L’innovation sociale et la transformation d’OCP (Le rayonnement du royaume à travers une entreprise)

PARTIE IV : Géopolitique, un pragmatisme royal

A – Maghreb : Un tournant dans l’affaire du Sahara
B – Afrique : Un retour intelligent et efficace
C – Monde arabe et Moyen-Orient : Une normalisation sans chèque à blanc
D – Occident : Des alliances et des divergences
E – Sud global : Les intérêts économiques d’abord

L’intronisation du Roi Mohammed VI en 1999 a marqué une rupture dans le style de gestion par une élaboration du concept de l’État social, une nouvelle approche géopolitique et une économie inclusive. Des chantiers qui ont été déployés tout au long de ces dernières vingt-cinq années, dont certains ont abouti et d’autres en cours de réalisation comme le méga projet de transition énergétique qui mettra le royaume sur les rails d’une autre dimension.
OMEGA Center for Economy & Geopolitics Researchs revient dans cet ouvrage sur les différentes étapes d’un quart de siècle de règne du Roi Mohammed VI, sans prétendre l’exhaustivité, avec un focus sur des volets sociaux dont des sujets susceptibles comme le nouveau code de la famille et l’Instance de l’équité et de la réconciliation, considérés comme les dossiers phares du début de règne. Les volets de sécurité sociale et de prévoyance ne sont pas en reste, ils ont franchi plusieurs étapes montant crescendo pour atteindre une couverture médicale généralisée. Dans le même registre, l’Initiative nationale de développement humain, de par ses particularités, est aujourd’hui reconnue comme un modèle d’inclusion sociale dans la région. Comme. Sur le plan économique, le royaume a renforcé l’infrastructure de base comme étant la clef du succès de sa nouvelle approche reposant sur des stratégies sectoriels, sur les métiers mondiaux, et permettant la croissance de production pour être au diapason des différents accords de libre-échange.

Parallèlement au développement économique, le royaume a élaboré un plan de transition énergétique se fixant un objectif volontariste d’assurer 52% de ses besoins énergétiques, à horizon 2030, exclusivement en énergies renouvelables. Un chantier supervisé par le souverain en personne de par son importance et sa dimension aujourd’hui citée comme l’un des plus grands programmes de développement durable dans le monde.
S’agissant de la carte géopolitique et des relations internationales, le Maroc a réussi à imposer une empreinte diplomatique spécifique basées sur deux volets. Un, la diversification des partenaires permettant au royaume d’étendre ses relations économiques et commerciales de par le globe dépassant ainsi une dépendance à l’Europe héritée au lendemain de l’indépendance du pays. Deux, l’élaboration d’une proposition de solution politique au conflit du Sahara incarnée par le plan d’autonomie proposé dès 2007, largement suivi et adopté aujourd’hui par la majorité des pays y compris des puissances mondiales comme les États-Unis et la France.
Diplomatiquement, le Maroc est respecté de par sa stabilité et la continuité du système. Une monarchie ancrée dans l’histoire, pilotée par la même dynastie depuis quatre siècles ce qui lui requiert du respect et de la considération. Cette posture est renforcée depuis l’avènement du Roi Mohammed VI qui a résolument fait le choix de l’Afrique comme un prolongement du royaume, tout en s’ouvrant à l’Asie notamment ses têtes de pont comme la Chine, la Russie et l’Inde, et l’Amérique latine incarnée par son leader économique, le Brésil.

Globalement, le Maroc en un quart de siècle est passé au troisième royaume à l’aube du troisième millénaire avec une avancée indéniable sur tous les aspects. Son PIB est passé de 46,27 milliards de dollars en 1999 à plus 140 milliards de dollars en 2023 soit une progression globales de +200% sur la période précitée. Les perspectives se présentent sous de bonnes auspices à horizon 2035 grâce à la mise en œuvre du nouveau modèle de développement et de la co-organisation de la coupe du monde en 2030, en matière de la requalification du capital humain et de la valorisation des infrastructures logistiques, industrielles …etc.


À propos de OMEGA Center for Economy & Geopolitics Researchs

OMEGA Center for Economy & Geopolitics Researchs est un think-tank lancé en 2023 par Samir Chaouki, Président Fondateur. Son objectif est l’enrichissement du débat public sur les questions d’ordre national et international ayant un impact sur le royaume du Maroc et sur le citoyen marocain. OMEGA Center for Economy & Geopolitics Researchs fonctionne sur la base du bénévolat de docteurs en économie et en relations internationales, de professeurs universitaires, de doctorants et de chercheurs, en parfaite synergie avec le document fondateur du Centre, n’ayant pas de but lucratif. Le contenu produit par le centre est gratuitement mis à la disposition du monde universitaire et des médias nationaux afin de faire l’objet d’un large partage pour l’approfondissement du débat public.

Le Centre a déjà diffusé, au courant 2024, les publications suivantes :

– Crise de l’eau au Maroc, comment résoudre un problème sans en créer d’autres
– Révolution footbalistique imminente, de l’amateurisme à l’industrialisation
– Indice de développement humain, le Maroc peut mieux faire
– Le Maroc et son enjeu Afro-Atlantique

italiatelegraph


Potrebbe piacerti anche
Commenti
Le opinioni espresse nei commenti sono degli autori e non del italiatelegraph.
Commenti
Loading...